Une guignolée sans contact pour des jeunes du primaire

Une guignolée sans contact pour des jeunes du primaire

Des élèves de la sixième année du primaire se sont retroussé les manches pour nourrir convenablement quelques familles supplémentaires durant la période des Fêtes.

Il s’agit de la classe de Josée Lépine du pavillon Saint-Patrice à Magog, dont l’objectif de base consistait à faire rayonner du positif en cette période de pandémie et de restrictions sanitaires. Elle en a profité pour les sensibiliser aux différentes réalités magogoises des enfants de leur âge, qui peuvent parfois être moins choyés qu’eux.

Ses 21 jeunes ont répondu présents en récoltant un total de 115 sacs d’épicerie, totalisant 1420 livres de denrées alimentaires (644 kilos). Elle considère ce résultat comme un vif succès, car son objectif était fixé à environ 60 sacs.

La famille de Charles Sullivan a largement contribué au succès de cette campagne en remplissant une trentaine de sacs.

Pour atteindre ce grand total, les élèves devaient distribuer des sacs d’épicerie sur les balcons du voisinage, en laissant une note explicative indiquant le but du projet et la date de la collecte des sacs remplis de nourriture.

Tous ces sacs ont été livrés à la Banque alimentaire Memphrémagog (BAM), mercredi (9 décembre). Deux chaînes humaines ont été déployées pour remplir la remorque à l’école puis pour la décharger une fois les enfants rendus à la BAM.

Cet organisme s’est par la suite occupé de la distribution auprès des familles dans le besoin.

En ajoutant la contribution des deux pavillons de l’école Saint-Patrice/Brassard, la quantité de nourriture atteint 4000 livres, soit 1814 kilogrammes.